Retraite : les succés du PER ou Plan Epargne Retraite
EPARGNE ET PLACEMENTS FINANCIERSFISCALITERETRAITE et PREVOYANCE

Retraite : les succés du PER ou Plan Epargne Retraite

Le PER est source de nombreux articles en gestion de patrimoine. Issu de la loi Pacte de 2019, il est venu renouveler et actualiser les modalités de placements pour anticiper la retraite.

Pour en savoir plus :Une fiche spécifique sur le fonctionnement et les atouts du PER  Le-PER.pdf (lga-sp.com)

Un article d’octobre 2019 (Faut-il transférer son Perp, son Madelin, son contrat article 83 ou son PERCO sur un PER issu de la loi Pacte ? – LGA Stratégie & Patrimoine (lga-sp.com)

Une récente étude montre qu’en moins de deux ans, les mentalités ont évolué.  La nécessité d’une épargne retraite semble faire son chemin, notamment chez les 26-41 ans, la génération de Millenials. Alors que le débat porte aujourd’hui sur l’âge de la retraite qui pourrait être porté à 64 ans, les Français s’intéressent de plus en plus au PER .

voici l’extrait de l’article des Echos sur le résultats de cette étude :

Que l’âge de la retraite reste pour quelques mois encore, voire quelques années, fixé à 62 ans ou qu’il soit porté à 64 ans, les Français sont d’ores et déjà convaincus de la nécessité de se constituer par leurs propres moyens un complément de revenus.

Plus surprenant, selon cette étude, alors qu’elles viennent d’entrer dans la vie active, les jeunes générations sont déjà soucieuses de préparer leur retraite. Ainsi, 38 % des – de 26 ans (la génération Z) et 42 % de Millennials (les 26-41 ans) sont les plus motivés par l’idée d’ouvrir un PER. Tandis que parmi la génération X (les 41-61 ans), ils sont 35 % à vouloir le faire.

Leur principale motivation est de disposer d’un complément de revenu . 92 % déclarent que cette dimension joue un rôle important (84 % pour les – de 26 ans à peine entrés dans la vie active) et 40 % très important (29 % pour les – de 26 ans).

Mais ils ne sont pas insensibles à la perspective de bénéficier d’une déduction d’impôts sur le revenu imposable. C’est un élément décisif pour 85 % de la génération Z (les – de 26 ans) et 81 % des Millennials alors que la génération X n’est intéressée par cette possibilité qu’à hauteur de 78 %.

Evolution des motivations

Autre atout du PER, la possibilité de choisir entre capital et rente viagère. 79 % des Millennials et 72 % pour la génération Z apprécient cette liberté.

Les générations les plus jeunes sont aussi très motivées par les autres dimensions du PER : 74 % de la génération Z notamment apprécient la faculté de l’utiliser pour financer un achat immobilier. En revanche, il y a des évolutions notables par rapport à l’édition précédente de ce baromètre de l’épargne.

Toutes générations confondues, la possibilité de consacrer l’argent accumulé sur le PER pour l’achat de sa résidence principale est de 54 %  : c’est 20 points de moins que lors de l’enquête de 2020. Et si 72 % des Millennials sont motivés par l’espoir que le PER leur permettra de partir plus tôt à la retraite, ils ne sont plus que 64 % à citer ce motif toutes générations confondues, soit  – 8 points par rapport à l’édition 2020.

Ainsi le PER a acquis ses lettres de noblesse et fait désormais partie des outils pour préparer la retraite. En effet, le gros avantage est sa liquidité au moment de la retraite. Effectuer des rachats partiels en fonction de ses besoins permet de compléter les revenus de façon souple. Ensuite, selon le contrat PER choisi, vous avez accès aussi bien au fonds euros, qu’aux unités de compte, aux fonds immobiliers, voir aux ETF pour une gestion optimale en fonction de votre patrimoine et de votre profil de risque.